Le blog

Paroles de coachs

Marianne Cohuet, coach à Rennes Centre. Du bâtiment au coaching sportif

17/06/2019

Marianne Cohuet

Marianne Cohuet, qui vient de fêter ses 29 ans, a été embauchée en début d’année à l’Orange Bleue Mon Coach Wellness de Rennes Centre. Et pourtant, rien ne la prédestinait à une carrière dans le sport. “J’ai suivi le cursus de mon frère, ingénieur béton dans le bâtiment”, explique celle qui a grandi du côté de Pleslin-Trigavou, dans les Côtes d’Armor. Après avoir décroché son master en 2014, Marianne Cohuet a été embauchée dans un bureau de contrôle technique de la construction spécialisé dans l’accessibilité pour les personnes en situation d’handicap. Elle y est restée un an et demi. “Mais je me suis lassée trop rapidement, confie-t-elle. Je me suis dit que j’allais changer de voie”.

 

Proche des adhérents

“J’ai commencé à réfléchir à ce que je voulais faire”, poursuit-elle. Dans son bilan de compétences, un côté social ressort. “Je faisais aussi pas mal de sport en salle depuis quelques temps, précise celle qui est adhérente à l’Orange Bleue depuis 2017. Je me suis petit à petit intéressée à ce travail. Le contact entre les coachs et les adhérents me plaisait”. Elle se dirige alors vers l’ENCP. Durant sa formation d’un peu moins d’un an, elle visite le Centre l’Orange Bleue Mon Coach Wellness de Vern-sur-Seiche. Une révélation. “Je me suis rendue compte que c’était dans un club de ce genre que je voulais travailler, dit-elle. Le fitness, donner des cours collectifs, ce n’est pas forcément mon truc. Ici, la dimension sociale est différente. On est beaucoup plus proche de nos adhérents”.

 

“Un coach, c’est un guide”

Pour elle, le concept Mon Coach Wellness est “très complet. Grâce au bilan, on cible les parties du corps à travailler”. À Rennes Centre, elle réalise les bilans sportifs, élabore les programmes individuels de remise en forme et organise les séances de coaching notamment. “Il y a aussi un peu d’administratif”, s’amuse-t-elle. Marianne Cohuet apprécie travailler sur la mobilité allongée. “Cela fait travailler les abdominaux de façon très efficace et c’est plutôt ludique”, analyse-t-elle. Mais au-delà des compétences sportives, la qualité primordiale d’un coach selon elle, c’est l’écoute. “Un coach, c’est comme un guide”, dit-elle. Marianne Cohuet espère désormais acquérir toutes les compétences commerciales et de gestion pour ouvrir un centre d’ici trois ans.

 

Les articles similaires